Il s’agit d’une bien tentante initiative que de se procurer un gadget qui vous fera promener au gré du vent, les cheveux en l’air sur les sept mers. Optez pour l’achat d’un voilier et vous en tirerez de nombreux avantages. Toutefois, pour un achat bénéfique, il est indispensable de prendre certaines mesures. Voici quelques conseils avant l’achat d’un voilier.

Se décider pour un voilier neuf ou un voilier d’occasion

Il est toujours préférable d’acheter un équipement neuf. Dans ce cas, le principal avantage s’avère être le meilleur état du voilier. Toutefois, un voilier d’occasion donne l’avantage d’un coût d’acquisition pas cher. Aussi, avec un voilier d’occasion, il n’est pas exclu de tomber sur un moyen de transport de pleine forme.

Faire expertiser le voilier

L’expertise d’un bateau est le travail d’un expert maritime. Ce dernier joue le rôle de conseil auprès du futur acquéreur. Grâce à son expertise, l’état du voilier est examiné avec professionnalisme. L’expertise est utile aussi bien pour l’achat d’un neuf que pour l’achat d’un voilier d’occasion. Il aidera entre autres à savoir si les capacités du voilier s’accordent aux besoins de l’acquéreur. Lorsqu’il s’agit d’un voilier d’occasion, il pourra déterminer si l’achat en vaut le coup. Si oui, il déterminera les mises à niveau nécessaires.

Quelques conseils avant l'achat d'un voilier

L’évaluation du coût de revient du voilier

Malheureusement, le prix de vente affiché sur un voilier n’est pas le coût de revient de l’achat. À cela, il faut ajouter le coût de l’équipement de sécurité, du matage, de la livraison, du complément éventuel de jeu de voile et de l’assurance. En effet, l’assurance n’est pas nécessaire, mais de nombreux ports l’exigent pour prévenir des dégâts.

Le permis de conduire

Cette autorisation n’est pas obligatoire quand on dispose d’un voilier non équipé de VHF. Par contre, lorsqu’il est équipé de VHF, le skipper doit être titulaire du permis. Aussi, pour tout bateau à moteur de puissance supérieure à 6 cv, le permis est obligatoire.